Les Coupes Du Monde De 1930 a 1966

Les années 1930, 1934 et 1938 les débuts de la coupe du monde

Coupe du monde de football 1930

La première coupe du monde de football se déroule en Uruguay. Bien que plusieurs pays européens en avaient fait la demande, la FIFA confiera l’organisation au pays champion olympique. Treize pays participent à cette première édition dont seulement 4 pays européens : Mexique, Chili, Argentine, Brésil, Bolivie, Pérou, Uruguay, Paraguay, États-Unis, France, Yougoslavie, Roumanie, Belgique. Beaucoup de pays ne voulaient pas faire la traversée, à l’époque en bateau.
Et le dimanche 13 juillet 1930 devant plus de 2000 spectateurs, Lucien Laurent inscrit, sous la neige, le premier but de la première coupe du monde de football face au Mexique.
Quelques jours plus tard, au stade Centenario (100 000 places), eu lieu la première finale de la coupe du monde. L’Uruguay triomphant 4-2 de l’Argentine. Le capitaine uruguayen José Nasazzi se voit remettre par Jules Rimet la petite statuette.

Coupe du monde de football 1934

Afin d’alterner avec les Jeux olympiques, la coupe du monde n’aura lieu que tous les 4 ans. En effet les joueurs étant amateurs, ils devaient donc disputer les deux compétitions.
C’est en Italie, candidat malheureux de l’élection de 1930, que se déroule la seconde coupe du monde de football. Dans un contexte politique tendu, avec l’ouverture deux ans après des Jeux olympiques d’été de 1936 à Berlin, cette coupe du monde devient un outil de propagande politique puissant pour l’Italie fasciste de Mussolini. C’est aussi la première coupe du monde médiatique, avec la présence sur le sol italien de 249 journaux du monde entier dont 65 italiens, 27 français, 23 allemands… et un anglais, en rappelant que les Britanniques ne participent toujours pas à cette compétition. Le tenant du titre, l’Uruguay, ne participe pas non plus, pour les mêmes raisons que certaines équipes européennes quatre ans plus tôt.
Et l’Italie remporte la coupe du monde de football de 1934 chez elle à Rome face à la Tchécoslovaquie.

Coupe du monde de football 1938

En 1938 c’est la France qui organise la coupe du monde. À l’aube de la Seconde Guerre mondiale, de nombreuses nations ne prennent pas part à la compétition (l’Autriche est contrainte par l’Allemagne de ne pas participer). Le Brésil répondra présent, suite à une tombola organisée pour financer le voyage. L’Italie conserve son titre.

1950 et 1954 : L’après guerre

Coupe du monde de football 1950

Le 16 juillet 1950 au stade Maracanã, le plus grand stade de football de la planète. L’Uruguay bat sur le score de 2 à 1 le Brésil (pays hôte de la coupe du monde) et remporte le mini-championnat qui faisait office de tournoi final.

Coupe du monde de football 1954

C’est la Suisse qui se voit confier l’organisation de la 5e coupe du monde de football en 1954. L’année suivante débutera la Ligue des champions en Europe et le football s’internationalise encore plus, avec l’avènement de pays comme la Hongrie et l’Allemagne de l’ouest privée de participation par la FIFA quatre ans plus tôt. C’est d’ailleurs elle qui s’imposera à Berne devant 65 000 spectateurs face à la Hongrie emmenée par Ferenc Puskás. Cette coupe du monde est marquée par une nouvelle ère médiatique : les premiers téléspectateurs ont pu suivre huit matches en direct.

1958, 1962, 1966 et 1970 : Son Altesse le roi Pelé, Sa Majesté la Reine couronne ses sujets

Coupe du monde de football 1958

En partant pour la Suède, Just Fontaine ignore qu’il sera à l’issue de la compétition sacré meilleur buteur de la Coupe du monde de football 1958 avec 13 réalisations, record encore d’actualité. Un jeune brésilien fait une apparition qui va marquer les mémoires. Le football ne sera plus le même après que son génie se sera exprimé. Edson Arantes do Nascimento ne savait pas encore au début de la compétition qu’il serait le plus jeune joueur à jamais avoir soulevé la Coupe. En demi-finale à lui seul, il inscrivit 3 buts à la France de Raymond Kopa.

Coupe du monde de football 1962

Au Chili, Pelé se blesse dès le match d’ouverture. Cela n’empêchera pas ses coéquipiers de s’imposer une seconde fois consécutive, face à la Tchécoslovaquie. Le match Italie – Chili à Santiago, connu comme la « Bataille de Santiago », dégénère en une bataille rangée : deux joueurs italiens seront expulsés et un troisième aura le nez cassé.

Coupe du monde de football 1966

Lors d’une exposition à Londres, la coupe Jules Rimet est volée. Un chien appelé Pickles la retrouve dans un buisson au cœur d’un jardin de banlieue du sud de Londres. Pelé ne jouera pas plus de deux matchs durant cette compétition et c’est un autre lusophone qui fera parler de lui : Eusébio, avec 9 réalisations il deviendra le meilleur buteur de cette édition. L’Angleterre à domicile s’imposera face à l’Allemagne de l’Ouest alors que Joao Havelange (président de la FIFA entre 1974 et 1998 a affirmé que les Coupes du monde 1966 et 1974 étaient truquées.

Les rebelles du foot